Menu
My burn-out
My burn-out

Qu’est ce que le burn-out maternel?

bur-out parental et maternel

Le rôle du parent (mère ou père) a évolué au cours des dernières décennies. Favorisé notamment par plusieurs mouvements  comme l’éducation positive, vécue par certains parents comme un impératif. On retrouve beaucoup d’autres changements comme les femmes qui travaillent de plus en plus, les libertés et les possibilités pour les enfants de plus en plus larges… L’évolution des réseaux sociaux qui bouleversent les organisations familiales… Tous ces changements conduisent certains au burn-out parental, maternel ou paternel.

De plus en plus de mères sont aujourd’hui confrontées au burn-out maternel qui renvoie à un état d’épuisement lié à la surcharge psychique, physique et émotionnel qu’implique parfois la vie de maman.

Souvent submergées par le stress et l’anxiété, les idéaux élevés et la charge mentale qui les accompagne, ces mamans peuvent basculer dans ce syndrome d’épuisement d’autant que, souhaitant être parfaites, elles repousseront le plus loin possible leurs limites. Bien que tabou, de nombreux parents, et plus particulièrement les mères, en sont victimes.

Le burn-out n’est donc pas restreint à l’univers professionnel, il touche bien aussi la sphère privée. 

Quelles femmes peuvent souffrir du burn-out maternel ?

Tout comme le burn-out professionnel, il n’existe pas UN profil type de burn-out parental. Les mamans en solo ou en couple, avec un enfant ou plusieurs, qui travaillent ou non, …toutes les femmes peuvent être concernées, sans distinction d’âge. Ce syndrome d’épuisement maternel peut également apparaître à tout moment, quelques temps après la naissance ou au bout de plusieurs années.

Néanmoins, certains éléments peuvent favoriser l’apparition du burn-out maternel, comme des naissances rapprochées, l’accouchement de jumeaux, des situations précaires, des mamans solos.

–          Les mamans solos arrivent, en effet, en tête de liste. Elles doivent souvent combiner travail et enfants. Elles portent tout sur leurs épaules et ne font jamais de pause.

–          On retrouve aussi souvent des mères qui n’ont que très peu voire pas de soutien de leur conjoint ou de leurs proches. Là encore ces mères n’ont jamais le temps de recharger les batteries.

–          Les femmes qui combinent leur vie de mère avec un travail souvent très prenant et qui doivent jongler entre leurs différentes tâches et préoccupations peuvent glisser vers un burn-out si elles n’ont pas la possibilité de s’occuper d’elle ou de se reposer pour se recharger.

A ce titre, n’hésitez pas à consulter l’article sur la physiologie du stress qui explique pourquoi ces “pauses” sont indispensables à la bonne santé de l’être humain.

Véronique About

Véronique

Entrepreneur et sophrologue diplômée du CEAS à Paris et de la Sophrology Academy à Ashford, membre de la FEPS, je me suis spécialisée sur les problématiques de stress et de burn-out. N'hésitez pas à me contacter, pour toutes questions ou demande d'accompagnement en sophrologie.